Ouais ouais ouais, on sait, des millions de fans sont en pleurs de ne pas avoir de nouvelles, des milliers de supporters se sont fait une tendinite à l’index à force d’appuyer sur la touche F5 de leur ordi en espérant voir enfin s’afficher LE résumé du week end, des centaines de personnes se sont laissées mourir de chagrin, de désespoir et de faim derrière leur écran (d’ailleurs, solidarité, vérifiez que vous avez tous vos voisins, non parce que on sait jamais, depuis la canicule, vaut mieux être prudents), en attendant des nouvelles de l’équipe la plus … (oui oui il vous avait manqué : le jeu de l’adjectif, non, cherchez pas on lachera pas le jeu tant qu’on aura pas un adjectif qui nous plait… z’avez plutôt intérêt à répondre – et on fait pas ça pour avoir des commentaires… heu si un peu) … équipe du championnat international d’ile de France. Ben oui, on est retard on sait, un resumé du lundi un mercredi, ca le fait pas, mais même si vous êtes notre priorité (on vous la déjà dit), ben y a des fois, on essaie d'avoir des vies… Non, non, cherchez pas, vous voulez pas savoir non plus.

 

Bref, venons-en, quand même à l'essentiel...

 

Ce week end les déplacements du BAT et de Pontoise se sont soldés par deux victoires pour le mixte et deux défaites pour le féminin.

 

Donc samedi, l'entente se déplaçait au Thillay, pour un double match, mais Clark Kent n'était pas là, et nous non plus, et les reporters ont boudé les matchs, mais les photographes étaient là. Vous vous contenterez donc d'un roman résumé photo (oui ben pour une fois qu’on court pas après les photos…). Bon, pareil, pour les scores, cette fois, c’est pas parce qu’on a oublié qu’on les met pas, c’est qu’on les connait pas (oui, oui, on en convient, les scores, c’est quand même un peu important…)

  

Dimanche les filles partaient en périple à Thiais, pour un double match qu'on savait à s'arracher.

Tout le monde était là et à l'heure pourtant (si si c’est possible !), les warm up, les shorts-qui-cachent-les-genoux ou les shorts-que-quand-tu-les-retourne-pour-qu’ils-soient-à-ta-taille-ya-l’étiquette-qui-ressort, les échantillons de crème solaire auto bronzante (que Defouk n’aura quand même pas réussi à nous refiler malgré sa démonstration grandeur nature ; non mais, faut pas nous prendre pour des canards sauvages non plus, hein !), les chapeaux de paille, le staff coaching dans son entière intégralité (la présence divine pour la gestion de projet, Marvin pour l’expertise fonctionnelle, ainsi que la DRH), la bonne humeur et l'envie...


Même Carole et ses cops les béquilles avaient fait le déplacement pour l'occasion, Riri et sa mini Riri (qui est tellement adorable que c’en est louche… ya moyen quelle se venge à l’adolescence, ‘fin on dit ça, …), Gwynplaine et Réré, toute la petite famille de Mireille-Stéphanie-on-sait-pas-trop-un-jour-faudra-nous-expliquer, et pis aussi la passagère de la hot magenta à qui il va falloir qu’on apprenne à crier un peu (et pis aussi faudrait qu’elle grandisse un peu pour pouvoir atteindre les pédales d’autres voitures que des F1 modèle réduit)… m’enfin, tout ça pour dire que ca faisait plaisir de voir tout ce petit monde peaufiner son bronzage (oui, oui, comme à chaque match, on a eu le droit à la cristallogénie du soleil).


Bon mais visiblement, ca n'a pas suffi... Le BAT concède à nouveau deux défaites face aux tigresses de Thiais...

Premier match perdu 11-4 (bah l'voila l'jus d'orange!) avec de belles actions (ouhlala, la canabitch elle fait peur à tout le monde), mais comme toujours des petits problèmes au bâton. Et puis faut dire que ça joue quand même pas mal en face, les filles frappent bien, courent vite, font des erreurs mais pas trop.

Bon, on se requinque à la binouze à la salade de pâtes (ben vous croyez quoi, on fait du sport, nous, on peut pas tout se permettre hein), on se retartine un coup de crème solaire et hop hop hop, on s’y remet.

Et on s’y remet avec une configuration innovante mais pas mal succesfull : Banane-qui-sait-tout-faire en catch, Lilou -qui-sait-tout-faire-aussi en 2, Playa qui lance mais pas en gougounes, Prisca qui tient sa nune, Valoo shortstop, Pok qui se la pete en 3, et nos trois champs de folie (Léo, Kanabitch et Mireille). Et puis si vous n'y voyez pas d'inconvénients, on oubliera l'jus d'orange.

Bon ça sera les seules lignes sportives du résumé, non parce que y'a tellement de choses à dire... ou pas...


Passons donc les détails, pour arriver au vif du sujet. On retiendra donc que Pok et Valoo forment désormais un nouveau duo boum-pouf-c'est-balaud-ça-ne-se-reproduira-plus-promis, que les Hit by pitch sur Mireille (ou Stéphanie, non vraiment on aimerait avoir une explication) ben ca a pas l'air de faire mal a Mireille, que Banane n'a pas de tête mais ramènera des mini twix la semaine prochaine, que Charlotte elle aimerait bien masser les Tennisman, mais que Defouk, qui, elle, les masse, elle préfère lire Public (si si je vous jure, ca avec un cookie et elle est au paradis), que Wendy, elle sourit, et elle sourit bien, surtout quand elle n'a pas de problemes de perfect le matin de match, que Barbara elle a sacrifié sa vie de famille pour voir Prisca payer des tournées de coca light, que Lilou, elle aime les olives (on le savait deja et on sait aussi qu'elle ne les digère pas) ET le coca light, que Doby, elle compte les semaines avant les vacances (encore 7, un peu de courage), que Playa elle s'est demandé tout dimanche si son warm up était étanche, et qu'elle a donc fait le test mardi soir grandeur nature pour ne pas avoir à y penser dimanche prochain, que Canabitch elle frappe tellement fort qu'on voyait pu les champs de Thiais quand elle passait au baton, que Léo elle ramène pas des cookies tout le temps mais qu'on aimerait bien avoir sa recette, que Carole parle parfaitement le Canadien, et un certain nombre d'autres langues d'ailleurs, que Lara aime la guinguette en province, que Body aime les clowns mais pas sa fille (c'est sa fille qui aime pas les clowns, on sait que Body aime sa fille)

On retiendra aussi et surtout que ce dimanche, y’avait de l’envie et de la combativité, et que malgré ces défaites, on était tous contents d’avoir passé cette journée ensemble (et le premier qui contredit... l'adresse IP tout ca tout ca...)

On vous l’a d’ja dit : petit à petit, l’équipe se construit… Allez le BAT, on lâche rien, on tient quelque chose là !

 

Bon mais on va quand même l'avouer l'jus d'orange : le score, c’était 8 -7 au fait !

Un merci aux photographes, pour les photos de ce dimanche, celles du Thillay et celles du match du 16/05 contre le Puc qui ont été ajoutées (oui y'en a encore plus!!).


A dimanche prochain pour de nouvelles aventures des petits cornichons sauce moutarde.

Reporters sans limites, à vous les studios


(" - Il est pas au top ce résumé cette semaine

- ouais on sent qu'on a du donner là, qu'y a des anecdotes qu'on a poussé un peu loin

- rha faut qu'on s'arrache sur le prochain

- ouais ouais, on s'fera ca dans des conditions plus optimales")