Oui, on sait, on est déjà mardi, on a déjà 2 résumés de retard et 4 (oui, oui, 4, z'avez bien lu) victoires à raconter...
La team' com présente donc à son lectorat toutes ses confuses mais ajoute pour sa défense qu'internet c'est pas la fête à la maison et qu'un résumé de match c'est dur à faire avec un i-phone... A la rigueur, ce serait presque plus facile de vous l'envoyer en pigeon voyageur (d'une des 4 terrasses sans vis-à-vis ou presque)... Décidément, le pigeon c'est LE sujet du moment, paraitrait qu'ils aiment les balcons des provinciaux et que ce serait pas bon pour les chats.

En parlant de chat, Mireille a, comme tant d'autres de l'alliance Pontoise - BAT, fièrement défendu les couleurs vertes-en-haut-vertes-en-bas-et-blanc-pour-les-chaussettes contre les diables rouges de Cergy en ce beau samedi de mixte cristallogène (le samedi cristallogène, pas le mixte, hein).
Y'avait des rookies qui ont fait des belles frappes, y'a eu des anciens qui ont pris des strike out, mais ya aussi eu des anciens qui ont frappé des doubles, des triples, voire des home-runs, y'avait des poussettes qui traversent les terrains et un public de qualité et de tous ages, y'avait de la batterie qui déchire et des scoreuses de haute voltige.
Ben le résultat de ce beau petit mélange, c'est 2 matchs pliés en 4 manches, et quelques photos de la fille trop cool qui monte des dessins animés sur une péniche (mais qu'est un peu moins cool en fait parce qu'elle est pas venue dimanche).

Dimanche, Mireille n'était pas là mais elle avait confié la garde du félin aux filles du BAT pour la rencontre contre Thiais. Et si la petite bête a bien servi sur quelques petites actions (joueuse, la 24, très joueuse sur le vol de base, hein !), sur pas mal d'autres trucs c'est juste le travail (et le talent bien sûr) qui ont payé.
Pour une fois, malgré le réveil complètement matinal et le tour du périf, malgré l'absence de petit dej' (sauf pour celle qui habite Choisy et qui a eu le temps de prendre 40 cafés parce qu'elle est à 5 minutes du stade de Thais bla bla bla), le BAT a juste eu un peu mal (et un peu peur) pour le premier match.
Une belle deuxième manche au baton permet de prendre un peu d'avance sur une équipe de Thiais solide mais qui fait quelques erreurs quand même, jusqu'à ce que... Fringale, hypoglycémie, pouf, le BAT se fait grignoter jusqu'à se faire passer devant. Bref 4 manches ou le BAT serre les fesses et résiste aux belles frappes de Thiais, pour décrocher une égalité en fin de 7ème manche. Tie-break, Prisquette en 2, Audrey au bâton mais avec le sourire, 2 points qui rentrent pour le BAT.. On croise les doigts, on compte sur not' pitcheuse de folaïe pour garder l'avantage, on transpire à grosse gouttes dans les tribunes. Une belle frappe en champ nous grignote un point d'avance mais 2 beaux retraits permettent une chouette victoire sur cette équipe-que-ça-faisait-longtemps-qu'on-l'avait-pas-battue ! Ouf, on s'détend, on s'déride, on l'a échappé belle ! Verdict 13 - 12 et un grand sourire!

C'est l'heure du sandwich emballé dans du scotch marron, l'heure de voler les cocas, l'heure de prendre des nouvelles du pigeon et de son chat, l'heure de manger des triceraptos, tyranosaures et autres bêtes que si vous voulez savoir le nom faut demander à Charlotte, l'heure de faire un point de mi-parcours sur les marques de bronzage, l'heure de papoter avec not'barmaid ¨de Lara arrivée quelques minutes avant... jusqu'à ce que ce soit l'heure de repartir courir pour certaines, de reprendre le stylo pour d'autres, de prendre le 500 dernières photos pour les derniers.

Deuxième match en confiance, une batterie solide, une défense pas mal rodée, des fly rattrapées de volée, des zoulis frappes et plein d'autres trucs dont c'est pas facile de se souvenir parce qu'avec Lilou sur le bord du terrain on peut pas s'empêcher de papoter.
Bref, ça dure moins longtemps que le match d'avant, 12 - 2 en fin de 4ème manche. De toute façon, il est 15h, faut laisser le terrain aux baseballers qui commencent à nous envahir, faut remonter à la capitale avant les bouchons du dimanche soir d'une journée cristallogène et faut commencer la phase de badigeonnage de crème aprés-soleil pour essayer d'éviter la marque des lunettes (et faut que les supporters que la rencontre avait drainée commencent à évacuer le stade.. bon, d'accord, c'est pas ce qui a pris le plus de temps).

En conclusion, le jaune et vert a bien brillé ce week end... et c'est bien normal avec tous ces joueurs en or!

Un grand merci au photographe !

Reporters of the extrim