Ce week end, le BAT jouait respectivement ses championnats du monde d'ile de France contre le PUC en mixte et le BCF en féminin (photos en ligne).

Un week end complètement cristallogène, qui se boucle avec trois victoires et une défaite.

Samedi, les nains verts remportent leur premier match contre le PUC mais perdent le second au tie break. Un résumé sous peu devrait nous en dire un peu plus (ripowteuz' à vos stylos! parce que les photographes, eux, zont déjà fait leur job).

Dimanche, c'est matinal, et sans avoir mal, que le BAT rencontrait le BCF pour la 3è journée du championnat. 8h45 sur le terrain pour la quasi totalité d'entre elles, après un echauffement en mode grill, la température avait déjà dépassé le dernier thermostat.

Victoire 15-0 dans le premier match, avec de magnifiques frappes, une solide défense, 3 hits accordés. Un match dynamique avec beaucoup d'envie et de réussite. Le second match est plus accroché, mais le BAT ne manque pas de motivation et le remporte 15-9. Des actions collectives particulièrement félidées - une belle passe de Julie à Mireille - de bonnes relances, mais aussi quelques erreurs des champs et quelques pops qui donnent droit à des boites (de 9 ou de coca light).

Evidemment y'avait aussi des charettes, des caravanes, des familles de gitans au grand complet et même les gipsy king avec tout l'orchestre. Y'avait aussi des double remorques et du 3.5 tonnes - et on ne parle pas de l'autoroute (va savoir si les vacances scolaires y sont pour quelque chose).

Le BAT finit donc sa troisième journée du championnat du monde de l'ile de France, invaincu... et en thermostat 10.

On retiendra quand même un paquet de chose:

- que Marine n'aime pas trop les balles dures, mais qu'elle les aime quand meme suffisamment pour les cotoyer deux matchs: Merci!

- que Mireille, elle reprend comme en 40 et que ses couvertures, c'est pas d'la polaire

- que les cils bleus de Lilou elle a,

- qu'Audrey elle est fourbe, mais alors d'une fourbitude que peu n'égalent

- que Léo, elle va racler sur le resto

- que Prisca, elle n'écartera plus les jambes de si tôt (faut laisser reposer là maintenant)

- que Charlotte, même avec une entorse au doigt, ca ralentit pas sa langue

- que Playa est team, mais que ses parents pensent encore que Bernard n'a pas eu qu'une bonne influence...

- que Banane, elle a des chaussons à crampons

- que Valoo, sans réveil et sans coloc, c'est le retard et le sandwich au fromage assuré... et qu'il va bientôt falloir ouvrir une ligne télécom pour un fax.

- que Poupoukinette, elle a encore des pics niques de ses 10 ans: le petit sachet de chips et la petite brioche au chocolat

- que Dudu ne recrute que des stars manouches, histoire de rester dans la tradition du voyage.

Un grand merci à: notre arbitre & notre scoreur, nos scoutteuses, l'assistant coach, nos milliards de supporters, nos photographes internationaux (un tchétchéne il paraitrait, un vénézuélien et un... mirouch').

Merci également au soleil de ne pas avoir trop tapé, aux dinausores d'exister, à mon podologue de trouver une solution, à Vanish et les tâches s'évanousichent,

Merci aux filles qui ont décalé leur vacances d'avoir décalé leur vacances, aux filles qui ont été blessées d'être venues quand même, aux filles qui étaient indispo de s'être rendues dispo, aux filles qui n'ont rien du tout et qui étaient dispo de n'avoir rien du tout et d'être dispo, aux absentes de nous avoir encouragées par la pensée.

Objectif de la very Big Ass Team pour le prochain match: trouver des slogans de début de manches  encore plus élaborés MAIS que les champs comprennent.

Vous pouvez maintenant fermer le fenêtre de Canalblog, vous redresser, sortir la tête de derrière l'écran, envoyer un mail ou deux à votre responsable et finir tranquillement votre journée à la machine à café (oui oh ca va, nous on prend sur notre pause déjeuner).

Riporters of the extrim