Oui, oui, oui, je sais, on est mardi, c'est à dire le lendemain de lundi qui est aussi le jour du résumé du lundi du match de la veille, comme son nom l'indique.
 
Oui, oui, oui, je sais, cette première phrase est légèrement tordue, mais je voudrais bien vous y voir avec 40 de fièvre.
 
Parce que pour nos milliers de supporters qui ne s'en seraient pas rendu compte n'ayant pas fait le déplacement (je ne parle pas de la fameuse famille Mirouche, qui ne manque pas une occasion de sortir bob, lunettes de soleil et Madison quel que soit le temps... MERCI !), ben pour tous les autres, il a fait un temps digne du tournoi d'Ermont ce week end... i.e. moche... et froid aussi (je n'invente rien, on m'a bien confirmé à la buvette que c'était chaque année pareil).
 
Comme l'indique le flyer, le tournoi d'Ermont, c'est l'occasion de ressortir les crampons, d'enlever les 3 cm de terre perpignanaise incrustés depuis 7 mois, bref, le meilleur moyen de se remettre en jambe avant le début de la saison (je n'invente rien, je paraphrase).
 
Samedi, journée du grand chelem pour le BAT & friends : 3 matchs, 3 victoires, malgré l'heure matinale du réveil, malgré l'absence de casques, malgré le café qui manque de caractère... Le BAT peut compter sur une batterie impeccable, tellement parfaite qu'elle laisse bien peu de balles à la défense... ce qui oblige Alex à accumuler les couches et condamne ceux qui l'ont pas fait à l'angine. On ne fera donc que supposer que la défense aurait été parfaite elle aussi, "propre sans trace" comme à son habitude.
On notera quand même qu'il faudrait faire passer un contrôle anti-dopage au casque rose ; c'est quand même étrange qu'il transforme de cette manière les hits en homeruns...
photo
 
Le samedi soir se passe de commentaire, parce que les plus belles histoires sont celles qu'on ne peut raconter (qui a dit que je ne m'en souvenais pas ?)... on notera quand même l'overdose de jus de fraise de Pok, des chapeaux verts et des mojitos. Pour le reste, pas un mot, ça vous apprendra à pas être venus (par contre, les photos dossiers se monnayent, tout il est possible).
 
Théorie bordelaise ou pas, le dimanche matin est un peu moins glorieux... beaucoup plus boueux aussi, ce qui vaudra de belles notes artistiques sur certaines actions. Le BAT slide, qu'il le veuille ou non, tellement qu'il finit par glisser (c'est ça de laisser trainer son fils dans la banlieu). Bref, sur ce terrain lourd qui favorise les concurrents qui démarrent fort (http://turf.parieurenligne.fr/Analyse.shtml) le BAT encaisse 2 défaites, et pas les plus jolies, ni les plus rigolotes.
Les conditions climatiques, l'état du terrain (mesuré à 5,5 au pénétromêtre, et pour éviter le mauvais esprit : http://turf.parieurenligne.fr/Analyse.shtml encore) et des joueurs (qui n'ont pas été mesurés, enfin je crois), obligent à l'abandon des demi-finales.
Les derniers matchs de la journée confronteront donc :
  • Pour les 2 premières places : Evry contre Le Thillay
  • Pour les 2 places d'aprés : BAT contre Ermont
Dernier match sous le même dug out contre cette équipe qu'on commence à connaître et qu'on apprécie de plus en plus, dernière victoire sous un rayon de soleil. Quelques hits, quelques belles actions (et quelques belles glissades) pour finir ce tournoi en beauté et en bonne humeur.
 
Au final :
  • 2 poulettes en chocolat pour Evry (et on est bien contents qu'ils aient gagné !)
  • 1 poulette en chocolat et une coupe de même taille pour Le Thillay et le flamboyant BAT (paraitrait-il que ce serait pour pacifier les relations...)
  • 1 poulette en chocolat pour tous les autres, à savoir, dans l'ordre : Ermont, Loup-Garous et BK
Merci le BAT & Friends pour ce beau week end, plein de bonne humeur et de promesses (merci la SNCF de ne pas être trop en retard le vendredi soir, merci les TER de partir toutes les 20 minutes de Saint Lazare, merci les chocho d'avoir pris les sens interdits et de ne pas s'être arrêtés aux feux).
 
Merci à Nadia d'avoir sacrifié son pouce de belle manière et à Ksi d'avoir mis du coeur à l'ouvrage pour lui permettre de suivre le derby du haut des gradins dimanche.
 
Merci à Chantefrance qui ne passe pas de Jean Luc Lahaye mais permet d'oublier le reggae de l'aprés-midi
 
On l'a dit, on le répète, merci à Ermont pour l'organisation, le DJ et ses 2 CDs, les pintes de café et les bains de boue qui font la peau si douce. Merci aux Expos pour leurs casques et plus particulièrement le rose, le gant de catch, le partage du dug out, la soupe que j'ai failli avoir ce midi et tout simplement pour être aussi chouettes.
 
photo_1
(et merci au photographe pour les bouts de doigts) 
 
Ah, et puis quand même pour finir, merci le temps en fait, parce que ces 2 derniers jours il fait plutôt pas dégueu, c'est vachement plus sympa pour profiter de son arrêt de travail pendant que tout le monde bosse !
 
La TeamParacétamol
 
Et speciale cacedédi à la demoiselle qui devrait pas tarder à pouvoir ramener les casques et les cupcakes oubliés au 6ème en moto !