C’est sans leur super lanceuse blessée (mais bien présente dans les têtes de chacune) que les BAT Girls se sont réunies sous le soleil niçois pour le troisième weekend de Championnat de France.
En comptant 12h de train en un weekend, l’objectif était plus que certain « on est là pour gagner » ; tout au moins le samedi, synonyme de qualification en poule haute.

Après un premier match acharné contre un loueur de voitures dès le vendredi, qui s’est terminé par une victoire du BAT en 10 manches après deux heures de confrontation, les premières BATiennes arrivées se sont directement dirigées vers une préparation physique intense dans la piscine.

Le samedi matin, les green & gold étaient prêtes comme jamais, rejointes par une Barbie presque plus blessée et en sur-forme après 4h de sommeil et des BAT Boys supporters remontés à bloc, armés de vuvuzuelas et cris de guerre.

Première étape : la fin de la première phase avec deux rencontres contre Bron et Contes. Un premier match gagné en trois manches (18-3) contre Bron et rythmé par les insides (ou presque, selon le scorage) de Micha, Manon et Jen DP, la rookie made in Nederland qui effraie déjà tous les adversaires. Une fin sur marbre un peu douloureuse pour Micha la warrior, mais il en faut plus pour l’arrêter.
Une pause sandwich poulet, jambon, salade de pâtes (« on avait commandé quoi il y a 2 semaines déjà ? ») plus tard, il était l’heure de rencontrer les autres greens du Championnat, les Cobras de Contes.
Une rencontre un peu plus difficile, malgré une première manche débutée sur des chapeaux de roue avec 7 points marqués. Suivie de cinq manches plus hésitantes en défense comme en attaque. Heureusement, les BAT Girls ont pu compter sur un infield gauche inébranlable entre une Macha en superforme défensive et une Anaïs bien décidée à faire le plus de retraits de la journée, n’hésitant pas à donner de son corps.
Au final, une rencontre gagnée 9-4 et surtout une belle deuxième place en fin de première phase. Le BAT se qualifie donc en poule haute aux côtés de Meyzieu, le BCF et Toulon.

10697431_680294848713369_4422027910760001187_o

Le lendemain, direction la première journée de poule 1, sans réel enjeu car le BAT ne partait qu’avec une défaite au compteur. Tant mieux, car la journée était à l’opposé de la veille et des matchs précédents contre ces mêmes adversaires : deux matchs, deux défaites (ce qui est fait n’est plus à faire dira-t-on).
Un réveil musculaire à 5h (oui 5h ! surtout si Anaïs dort avec vous) et un pot de Nutella englouti, et les filles avaient rendez-vous avec les Cards de Meyzieu. On ne sait pas si c’est dû à l’absence de nos BAT boys en plein état léthargique des lieux, la tenue bicolore ou le steak haché/frites de la veille, toujours est-il que les vertes & blanches semblaient bien avoir oublié leurs bâtons au camping de Cagnes (sûrement restés avec les glaces dans le congélateur des bungalows). Les Cards en revanche n’avaient pas ce problème, et c’est après cinq manches que le match s’est terminé par une défaite 2-10.
Le deuxième match de la journée, et dernier du weekend, était le derby délocalisé, le classico, l’inégalable orange contre vert (ou blanc en l’occurrence) : la rencontre contre le BCF.
Malgré une sur-motivation, le BAT n’a pas réussi à percer la défense orange ni à arrêter leurs hits.
Vite dépassées par un homerun dès la première manche - et trois points encaissés au passage -, les filles n’ont pas réussi à se relever ni retrouver leur attaque. Résultat : 3 petits hits seulement et une défaite 2-9.

10645170_680293275380193_4768849168464652656_n
Malgré cette fin de weekend en demi-teinte, le BAT finit troisième de cette journée et rencontrera d’entrée l’incontournable BCF sous le soleil toulonnais le 27 septembre pour le dernier weekend de ce championnat de France.
Et là, bien entendu, ce ne sera pas la même limonade, ou on arrête de boire on adopte le pantalon!

Un grand, un énorme, que dis-je, un immense merci, à nos BAT Boys qui ont traversé la France pour nous soutenir (et faire la tournée des bars niçois), au Cavigal de Nice pour son accueil (sa buvette et la fraicheur de ses bières) et les photos... sans oublier nos copines Ermontoises pour leurs encouragements et leurs sourires qui font toujours bien plaisir à voir. (Vivement le week end prochain, vivement le week end prochain, vivement le week end prochain !).

On l’a déjà dit, on le répète, c’est pas la fin, c’est que le début... et on attend la suite de cette jolie histoire avec impatience...

Vers l’infini et l’au-delà : GO BAT GO !

photo

10653601_10152691361121145_8702406605853841575_n

 

La Team Com